Combien de respiration par minute pour être dans la norme ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

La respiration est un mécanisme naturel de l'organisme.

Elle assure l'approvisionnement des cellules en oxygène (O²) et elle les débarrasse aussi de l'excès de gaz carbonique (CO²).

Combien de respiration par minute pour être dans la norme

Mais ce qu'il faut savoir, c'est que le nombre de respiration par minute chez un individu témoigne de son état de santé.

Alors, quel est le rythme respiratoire idéal pour être dans les normes ?

Comment mesurer le nombre de respirations ?

Faisons le point dans cet article.

Le bon rythme respiratoire est géré automatiquement

Encore appelée ventilation pulmonaire, la respiration est composée de deux phases.

La première phase, l'inspiration, est l'entrée de l'air dans les voies respiratoires.

Au cours de l'inspiration, le diaphragme s'abaisse pour que l'air entre dans les poumons.

À son entrée dans le nez, l'air est nettoyé, humidifié et réchauffé.

Après cela, il passe dans la trachée, puis les bronches et enfin dans les alvéoles des poumons.

La deuxième phase de la respiration est l'expiration.

Elle correspond à la sortie de l'air des voies respiratoires.

Au cours de l'expiration, le diaphragme se relâche et reprend sa position normale pour expulser l'air hors du corps.

Ce mécanisme respiratoire est automatique et ne demande aucune réflexion.

En effet, c'est un réflexe entièrement contrôlé par votre cerveau reptilien qui est connecté à de nombreux capteurs dans votre corps.

Ce processus respiratoire est donc déclenché par l'effort requis pour l'inspiration.

La respiration est donc une fonction inconsciente qui s'adapte aux besoins de l'organisme selon les efforts.

Dit autrement, au repos, vous respirez moins vite, lors d'un effort plus ou moins intense, vous respirez plus vite.

Quelle est la fréquence respiratoire normale ?

Le nombre de respiration par minute, encore appelé fréquence respiratoire, est le nombre de cycle respiratoire (inspir/expir) par unité de temps.

Un cycle respiratoire est composé d'une inspiration et une expiration.

La fréquence est mesurée par minute.

Chez l'enfant, la fréquence respiratoire varie en fonction de l'âge et du poids de l'enfant.

Ainsi, la fréquence respiratoire normale :

  • chez l'enfant de moins d'un an est de 40-60/minute ;
  • chez l'enfant âgé entre 1 et 8 ans est de 20-30/minute ;
  • chez l'adulte et l'adolescent de plus de 12 ans est de 12-20/minutes.

Le nombre de respiration par minute peut varier pendant le sommeil de l'individu.

Pendant la phase de sommeil lent, la fréquence respiratoire est basse.

Par contre, au cours de la phase de sommeil paradoxal, elle est plus élevée.

Aussi, pendant le sommeil, on peut enregistrer des micro pauses respiratoires.

Il s'agit d'un arrêt temporaire de la ventilation pulmonaire.

Les pauses respiratoires sont courtes, peu fréquentes et non pathologiques.

Cependant, si ces pauses sont trop longues et provoquent des angoisses nocturnes, on parlera alors d'apnée du sommeil.

Le nombre de respiration par minute varie aussi pendant un effort physique.

En effet, au cours d'une activité physique, une grande quantité de sang circule dans les organes et les muscles, ce qui crée un besoin plus grand en oxygène.

En réponse, la ventilation pulmonaire augmente et par conséquent, la fréquence respiratoire est élevée au cours de l'effort physique.

Pourquoi et comment vérifier le nombre de respirations par minute ?

Le nombre de respirations par minute se mesure au repos en évitant une modification du rythme respiratoire.

On observe alors le nombre de fois que le diaphragme se contracte et se relâche par minute.

S'il n'est pas facile d'observer le mouvement du diaphragme, il faut alors placer un doigt à l'horizontal sous le nez afin de sentir l'entrée et la sortie de l'air.

La vérification du nombre de respiration par minute permet de savoir si vous avez une respiration normale.

Ce test respiratoire renseigne sur votre état de santé.

Ainsi on peut se situer sur l'une des trois plages suivantes :

  • fréquence calme : 12/minutes et moins ;
  • fréquence normale : 12-20/minutes ;
  • fréquence accélérée : 20/minutes et plus.

Cela permet d'identifier une éventuelle pathologie ou anomalie chez l'individu.

Anomalies relatives au nombre de respiration

Tout comme le pouls et la tension artérielle, la fréquence respiratoire est un indicateur vital pour l'être humain.

Une variation de la fréquence peut être un signe avant-coureur d'une pathologie.

Les anomalies de la respiration peuvent être relatives à la fréquence, l'amplitude ou encore le rythme.

L'anomalie peut être une tachypnée | tachy- (rapide) et -pnée (respiration), c'est-à-dire une élévation de la fréquence, comme par exemple dans le syndrome d'hyperventilation chronique ou encore le bronchite chronique obstructive.

Dans le cas contraire, cela peut être une baisse de la fréquence et on parlera alors de bradypnée | brady- (ralenti) et -pnée (ventilation).

Et en cas d'arrêt de la respiration, il s'agit d'une apnée.

Dans le Yoga Pranayama, on distingue 2 types d'apnée : antar Kumbhaka (apnée à poumons pleins) et Bahir Kumbhaka (apnée à poumons vides).

Lorsque l'anomalie respiratoire affecte l'amplitude, il peut s'agir d'une amplitude trop importante.

Dans ce cas, il s'agit de polypnée (rapide et superficielle / hyperventilation).

Dans le cas d'une amplitude respiratoire faible, on parlera d'oligopnée (lent et superficielle / hypoventilation).

On observe donc dans tous ces cas des rythmes respiratoires irréguliers, des variations d'amplitude, des pauses respirations, etc...

Si à court terme, toutes ces variations ne posent aucun problème, si ces schémas deviennent chroniques, cela se transforme inévitablement en maladie.

Quelle est la norme d'une respiration normale ? Le test

En vérité, peu importe les rythmes et les amplitudes, l'objectif est toujours d'obtenir une bonne oxygénation cellulaire.

N'oublions pas que l'objectif de la respiration est de maintenir un haut niveau d'oxygène dans vos milliards de cellules.

Pour savoir si vous êtes dans la norme en terme d'oxygénation: il y a 2 tests à faire.

Le test Buteyko

Le docteur Buteyko est un physiologiste célèbre en Russie.

Il a mis au point un test respiratoire pour déterminer votre santé.

Le matin au réveil, assis le dos bien droit, pincez votre nez après une expiration et mesurez votre temps d'apnée jusqu'au premier inconfort (physique ou psychologique).

Un individu en parfaite santé devrait pouvoir retenir sa respiration pendant 40 secondes.

En dessus, vous êtes un yogi, en dessous, votre corps est intoxiqué.

Le test Barnes

Le docteur Barnes est un cardiologue spécialiste du métabolisme et de la thyroïde.

Il a mis au point un test de température pour déterminer la santé de votre métabolisme.

Le main au réveil, prenez votre température en plaçant le thermomètre sous la langue.

La norme est entre 36.5 et 36.8 degrés celcius.

En dessous, votre métabolisme est trop lent (hypothyroïdie), en dessus, votre métabolisme est trop rapide (hyperthyroïdie).

Conclusion

Ces deux tests de santé alternatifs sont beaucoup plus fiables pour déterminer si votre respiration est normale.

Peu importe combien de respiration vous avez chaque minute, peu importe l'amplitude, la profondeur et le rythme, du moment que vous avez de bons scores à ces 2 tests.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Cohérence cardiaque 365 : bienfaits et dangers ?

Comment améliorer son souffle (endurance cardio respiratoire) ?