Problème de respiration après l’arrêt du tabac : les solutions ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Arrêter de fumer peut être une tâche difficile.

C'est un gros effort qui contribue à votre bien-être puisque vous vous débarrassez peu à peu des produits nocifs contenus dans la cigarette.

Bien que le but de cette cessation soit d'améliorer le fonctionnement de votre organisme, le parcours peut s'avérer difficile.

Problème de respiration après l'arrêt du tabac les solutions

En effet, parmi les symptômes post-arrêt du tabac, on note les problèmes de respiration.

Voici quelques solutions qui vous permettront d'y faire face sereinement.

Une bonne hydratation

Quelques jours après l'arrêt du tabac, il est possible que vous en ressentiez les effets sur votre organisme.

Les symptômes sont tels que la respiration est obstruée, voire impossible.

Ces problèmes respiratoires naissent parce que votre appareil respiratoire est en sevrage et en manque de nicotine.

Votre organisme essaye tant bien que mal de retrouver un fonctionnement normal.

Dans ces cas, l'eau minérale peut vous soulager tout en réhydratant votre corps.

La consommation d'eau contribue à l'élimination du reste de nicotine contenu dans le corps.

De même, une bonne hydratation peut aussi être un moyen de substitution à votre cigarette.

Ceci permet de décrasser plus rapidement les poumons surtout si vous y ajoutez une pincée de sel pour la rendre votre eau plus minérale.

Ainsi, il est recommandé de boire dès que vous avez soif (sans vous forcer non plus).

Ceci vous permettra d'avoir une meilleure hygiène de vie sur le long terme et soulager les effets secondaires dus à la consommation régulière du tabac.

Des exercices de respiration

Au cours du processus d'abandon de la cigarette, votre organisme sera en souffrance.

Il est donc primordial d'adopter des gestes simples au quotidien pour vous éviter une rechute.

Les exercices de respiration constituent une sorte de rééducation pour retrouver les meilleurs réflexes de respiration post-arrêt.

Ainsi, vous pouvez procéder par une profonde respiration pour remplir les poumons.

Le principe est de prendre une grande inspiration pour aspirer une quantité consistante d'oxygène.

Ensuite, il faudra expirer très lentement, le plus longtemps possible.

L'exercice doit se répéter pendant 20 minutes au moins par semaine.

Ces exercices permettent d'emmagasiner le maximum d'air dans les poumons et de faire travailler la cage thoracique par la même occasion.

Mais surtout, expirer deux fois plus le plus lentement possible permet surtout d'augmenter votre taux de CO2, ce qui sera très bénéfique pour l'arrêt de la cigarette.

Une pratique régulière améliore votre façon de respirer tout en vous relaxant.

Cela permettra également de rétablir votre rythme cardiaque et aura un impact positif sur votre système nerveux.

C'est aussi un moyen efficace de limiter le stress survenu à l'arrêt du tabac.

Une activité sportive régulière

Pratiquer une activité sportive soigne de nombreux maux du corps humain.

Cela permet de rapidement retrouver le souffle après un sevrage tabagique.

Le sport permet de se débarrasser des toxines et de libérer les voies respiratoires.

Ainsi, on vous recommande de faire de la marche au moins 5 fois par semaine et surtout à votre rythme.

De plus, après l'arrêt du tabac, la prise de poids est souvent inévitable, car vous compensez votre addiction en mangeant.

Cette prise rapide de poids peut avoir un impact sur le cœur.

En pratiquant du sport, le risque de faire un infarctus ou d'avoir une crise cardiaque peut considérablement diminuer.

Votre corps est moins sensible à certaines attaques et vos défenses immunitaires sont renforcées.

Au bout de quelques semaines, les bronches seront de moins en moins encombrées.

Il faut noter que peu importe l'activité physique choisie, l'important est de ne pas rester immobile tout au long de la journée.

C'est la sédentarité qui tue !

La corticothérapie ou l'oxygénothérapie pour des cas graves

La fumée du tabac occasionne de grands dommages sur l'organisme du fumeur.

Ainsi, après un sevrage tabagique, des soins médicamenteux peuvent être envisagés pour corriger les problèmes de respiration.

De nombreux fumeurs souffrent souvent d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BCPO.

Cette pathologie réduit les capacités respiratoires, tout en occasionnant un essoufflement et une toux persistante.

Le traitement d'une BCPO peut se faire par une corticothérapie ou une oxygénothérapie.

La corticothérapie consiste simplement à inhaler ou injecter des médicaments à base de cortisone.

Ce composant est utilisé comme anti-inflammatoire en cas de maladies des voies respiratoires.

L'oxygénothérapie quant à elle consiste à traiter le patient en lui administrant des quantités supplémentaires d'oxygène.

Elle est recommandée pour les patients qui requièrent une oxygénation de leur sang.

Ainsi, on administre à ce dernier une quantité d'oxygène pendant au minimum 15 heures par jour.

NOTE : ce dernier chapitre est à titre d'informations, car je vous recommande vivement d'améliorer votre style de vie (respiration, alimentation, marche, etc) avant de recourir à ce type de traitement lourd et souvent avec de nombreux effets secondaires.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Pourquoi respire t-on plus vite lors d’un effort ?

Crise d’angoisse et problème de respiration : que faire ?