Pourquoi respire t-on plus fort la nuit ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Le sommeil et la respiration sont des fonctions essentielles au bon fonctionnement et à la survie de l'organisme.

Au cours du sommeil, le rythme respiratoire baisse à l'instar des autres fonctions de l'organisme.

Cependant, il continue de jouer son rôle pour garantir les fonctions vitales.

Pourquoi respire t-on plus fort la nuit

Le sommeil est décliné en plusieurs phases auxquelles correspondent des rythmes respiratoires spécifiques.

Avoir une respiration forte ou bruyante la nuit, pendant le sommeil, est souvent associé à des troubles respiratoires ou à d'autres maladies plus ou moins graves.

Nous vous présentons ici différentes causes de ce phénomène physiologique.

Sommeil et respiration nocturne

Pour mieux comprendre pourquoi l'on respire fort la nuit, il convient de connaître le déroulement du sommeil, et le rythme respiratoire qui l'accompagne.

Le sommeil est décomposé en plusieurs phases qui se succèdent au cours de la nuit.

Il s'agit de : l'éveil, le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

Chacune de ces phases contient plusieurs cycles et a son rythme respiratoire spécifique.

Ce qui entraîne des variations de la respiration.

Au cours du sommeil lent, toutes les fonctions de l'organisme atteignent leur niveau le plus bas.

Idem pour la respiration.

C'est la partie du sommeil où l'on récupère activement de la fatigue accumulée.

Par contre, lors du sommeil paradoxal, il y a une forte activité cérébrale, et les fonctions du corps sont actives.

Ainsi, le cerveau utilise plus d'oxygène à ce moment précis, et votre respiration n'est plus basse, mais assez normale.

C'est au cours de cette phase du sommeil que l'on fait des rêves.

Certaines études ont prouvé que le fonctionnement du cerveau au cours du sommeil paradoxal est presque identique à celui du cerveau en éveil.

Ainsi, la respiration agitée peut survenir la nuit, et il est nécessaire d'identifier la cause, afin de trouver une solution.

Les causes de la respiration forte

Si vous avez une respiration forte régulière durant la nuit, cela sous-entend un dysfonctionnement respiratoire, la présence d'une maladie ou un changement physiologique.

Les causes de la respiration forte nocturne sont nombreuses.

Le ronflement

Le ronflement est un trouble qui se manifeste par la réduction du volume des voies respiratoires aériennes durant le sommeil.

Le passage de l'air provoque un tremblotement ou une vibration de la luette et du voile du palais.

Ce sont ces vibrations qui sont à l'origine de la respiration forte et sonore.

L'apnée du sommeil

L'apnée du sommeil est un trouble respiratoire caractérisé par de courts arrêts de la respiration pendant la nuit.

Le plus souvent, elle est provoquée par la langue et les muscles de la gorge trop faibles, mais surtout à cause du stress.

Ainsi, ils obstruent les conduits respiratoires ; ceux-ci sont relâchés en raison de leur manque de tonicité.

Les personnes atteintes produisent un effort considérable pour respirer.

La présence d'amygdales volumineuses en est aussi une cause.

Le volume de ces glandes perturbe le passage normal de l'air, des narines vers les poumons.

Le même phénomène se produit lorsque la langue est anormalement grosse.

Ceci peut être dû à une malformation congénitale.

Par ailleurs, les symptômes de l'apnée du sommeil sont : l'anxiété, la fatigue au réveil, les maux de tête, le ronflement, la respiration forte au cours de la nuit.

Aussi, notez que le ronflement causé par l'apnée n'est pas à confondre avec le ronflement ordinaire : le ronflement n'est pas forcément synonyme d'apnée du sommeil.

Il existe fondamentalement trois formes d'apnée du sommeil.

Il y a le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS), l'apnée centrale du sommeil (ACS), et l'apnée mixte du sommeil.

L'apnée obstructive du sommeil (SAOS) est caractérisée par l'obstruction des conduits aériens lors du sommeil.

Cette obstruction peut être partielle ou totale.

C'est la forme d'apnée du sommeil la plus courante.

L'apnée centrale du sommeil concerne majoritairement les personnes souffrant de troubles du système nerveux central.

En effet, le cerveau n'autorise pas le processus de la respiration.

Il peut s'agir du message de commande de respiration qui n'est pas envoyé aux muscles.

L'apnée mixte, comme son nom l'indique, est une combinaison des deux premières formes d'apnée du sommeil.

Autres causes

Le rhume, la bronchite ou les allergies respiratoires entraînent aussi une respiration chaotique la nuit.

Les troubles respiratoires peuvent être plus ou moins graves selon leur origine.

Une maladie bénigne ou passagère ne nécessitera qu'un simple traitement médicamenteux ou des techniques de respiration.

Ces techniques sont généralement inspirées des thérapies de relaxation telles que le yoga, et aident à pallier les soucis de respiration forte.

Par contre, si vous souffrez d'apnée de sommeil, il est préférable de consulter un médecin ou de pratiquer quelques exercices de respiration pour voir si cela soulage votre problème respiratoire.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Pourquoi respire t-on moins bien en altitude ?

Pourquoi respire t-on plus vite lors d’un effort ?