Apnée du sommeil : comment mieux respirer la nuit ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

L'apnée du sommeil est un syndrome qui se caractérise par des arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil.

Ces arrêts respiratoires peuvent se produire plusieurs fois et peuvent durer de 10 à 30 secondes.

Ces troubles du sommeil peuvent par la suite avoir de sérieuses conséquences sur la santé de la personne affectée.

Heureusement, grâce à quelques astuces, vous pouvez facilement mieux respirer la nuit !

Apnee du sommeil comment mieux respirer la nuit

Quels sont les facteurs qui favorisent les apnées du sommeil ?

Les apnées du sommeil sont souvent dues au blocage du passage de l'air lors de la respiration.

L'un des facteurs majeurs qui favorisent ce phénomène est le relâchement de la langue et des muscles de la gorge.

Ce relâchement est en effet dû au manque de tonicité des muscles de la gorge.

Ainsi, la personne tente de respirer, mais elle n'y arrive pas puisque la voie de circulation de l'air est bloquée.

Ce relâchement est plus accentué chez les personnes âgées dont les muscles ne sont plus assez toniques.

Les personnes en surpoids (obèse) aussi sont très affectées par ce syndrome.

Chez ces dernières, les apnées du sommeil sont dues à l'excès de graisse dans leur cou, ce qui bloque la respiration.

Par ailleurs, les apnées peuvent être provoquées par un dysfonctionnement du cerveau.

Ce type d'apnée est beaucoup plus courant chez les personnes atteintes d'une affection grave, comme une maladie cardiaque ou neurologique par exemple.

La consommation de narcotiques ou d'alcool est aussi un facteur prédisposant aux apnées de sommeil.

Comment reconnaître les apnées de sommeil ?

Les apnées du sommeil sont reconnaissables à travers plusieurs signes.

Les personnes souffrant de ce mal ont souvent tendance à ronfler la nuit.

Cela dit, il y a des personnes qui ronflent naturellement sans pour autant être sujettes aux apnées.

Cependant, la majorité des personnes qui ont ce syndrome souffrent de ronflement chronique.

NOTE : le ronflement est un problème respiratoire qu'il ne faut pas prendre à la légère car il vous empêche d'avoir des nuits de sommeil réparatrice.

Avec les ronflements, il s'ensuit donc souvent des arrêts ou pauses respiratoires.

Ces pauses dans le rythme respiration peuvent être nombreuses et avoir des durées variables.

Le sommeil de la personne sera fragmenté ou même, agité suivi de sueurs.

Ce syndrome peut aussi provoquer la fatigue au réveil.

Cette fatigue s'accompagne généralement par la somnolence, ce qui est un signe qui montre que la personne n'a pas bien dormi la suit.

D'autres signes peuvent aussi alerter.

Il s'agit par exemple des difficultés de concentrations et des troubles de la mémoire.

À la longue, si l'apnée du sommeil n'est pas vite traitée, elle peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Elle peut favoriser des maladies comme des accidents vasculaires cérébraux, l'hypertension, crise cardiaque ou une arythmie cardiaque.

Dans ces cas, le risque de mort durant le sommeil est très élevé.

Le manque de sommeil peut également entraîner une dépression ainsi que des accidents de travail ou de circulation.

Comment bien respirer la nuit pour éviter de bloquer sa respiration ?

De nombreuses astuces permettent de mieux respirer pendant son sommeil.

Dormez sur le côté

Lorsque vous êtes atteint de l'apnée, il faut éviter de dormir sur le dos.

La bonne position, c'est de dormir sur le côté.

Afin d'éviter de rouler pour vous retrouver sur le dos, vous pouvez utiliser des oreillers pour vous maintenir dans votre position.

Pour y arriver plus facilement, il existe des oreillers spéciaux qui pourront vous aider.

Gardez vos passages nasaux ouverts

Une autre astuce est de veiller à ce que vos passages nasaux ne soient pas bloqués.

Il faut donc les garder toujours ouverts, cela évitera de déclencher l'apnée.

Pour cela, vous pouvez prendre des produits qui vous permettront de décongestionner vos passages nasaux.

De l'eau salé suffira amplement à débouche vos narines.

Par ailleurs, il existe d'autres produits qui sont aussi efficaces contre l'obstruction des passages nasaux comme les solutions alcalines.

Ces produits comme le sérum physiologique pourront vous aider à mieux respirer par le nez la nuit.

Il existe aussi des appareils permettant de garder le fond de votre bouche ouvert durant le sommeil.

Ces derniers se placent dans la bouche et permettent d'éviter que la mâchoire inférieure et la langue n'obstruent pas les passages nasaux.

Pour savoir si ces appareils vous seront utiles, il faut en parler avec votre médecin.

Changez votre mode de vie

Le changement de mode de vie est aussi une option qui permet de traiter l'apnée de sommeil.

Pour cela, il faut éviter de fumer ou de boire de l'alcool.

En effet, l'alcool diminue la quantité d'oxygène disponible dans votre sang.

Il est donc déconseillé d'en prendre avant d'aller se coucher.

Pour les personnes en surpoids, il faut faire du sport et contrôler votre alimentation afin de perdre du ventre et plus particulière de la graisse abdominale, le point en commun de toutes les personnes souffrant d'apnée du sommeil.

Identifiez toutes les causes de votre pause respiratoire la nuit, afin de savoir comment agir, car l'apnée du sommeil est un syndrome qu'il ne faut pas prendre à la légère.

Grâce à quelques bonnes pratiques, vous pouvez mieux respirer la nuit.

Une solution inédite pour vaincre l'apnée du sommeil

En tant que coach respiratoire, j'ai rencontré de nombreuses personnes souffrant d'apnée du sommeil.

Ce que j'ai observé est simple : toutes ces personnes ont une très faible oxygénation cellulaire.

Quand on connait le fonctionnement du corps, on sait que cette faible oxygénation est causée par une faible concentration en CO2.

En effet, vos cellules s'oxygènent grâce à l'effet Bohr (le CO2 attire l'oxygène).

Ainsi la solution naturelle est donc d'augmenter votre niveau de CO2 dans le corps afin d'augmenter automatiquement votre niveau d'oxygène.

Pour booster votre concentration en CO2, sans aller jusqu'à l'hypercapnie avec trop de CO2, il y a des solutions très simples :

1) faire plus de sport la journée (allure lente à modérée, l'idée est d'être actif et d'éliminer la sédentarité)

2) manger plus de protéines et moins de glucides (les protéines produisent plus de CO2 que les glucides)

3) éviter les poisons (sucre industriel, sel de table, huile en friture, alcool, cigarette, etc)

4) pratiquer la technique de Respiration Intermittente en journée.

Aussi bizarre que cela puisse être, faire des apnées respiratoires (d'une manière très précise comme indiquée dans la formation), permet d'annuler les apnées respiratoires la nuit.

Il faut tester pour le croire.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Allergies et difficulté à respirer : quelles solutions ?

Asthme : comment respirer quand on est asthmatique ?