Trop de gaz carbonique (CO2) dans le sang: quel traitement naturel?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Maux de tête, difficultés respiratoires ou encore troubles du sommeil, les conséquences de l'excès de CO2 sanguin sont variées.

Ce symptôme, également appelé hypercapnie, est quasiment toujours lié à une pathologie respiratoire ou endocrinienne.

Pour être soulagés, les patients ne peuvent qu'adopter une hygiène de vie saine, une respiration alcalinisante, et le cas échéant recourir à un traitement.

Trop de gaz carbonique (CO2) dans le sang quel traitement naturel

Identifier l'hypercapnie et faciliter la ventilation des patients

Chaque année, de nombreuses personnes sont victimes de désordres de l'équilibre acido-basique.

Dans de nombreux cas, les analyses sanguines révèlent un excès de CO2, plus communément appelé hypercapnie.

L'augmentation de la pression partielle en CO2 provoque des conséquences multiples et particulièrement inconfortables.

Si ce symptôme peut apparaître sous certaines conditions environnementales, notamment en cas de pollution aérienne, il est rare chez les patients sains.

En cas de suspicion d'hypercapnie, il est essentiel d'être pris en charge dans les délais les plus brefs.

Encore faut-il être en mesure de l'identifier.

Comment reconnaître l'hypercapnie ou l'excès de co2 dans le sang?

Si certains symptômes sont fréquents et facilement repérables, ce n'est pas le cas de l'hypercapnie.

En effet, cet excès de CO2 dans le sang peut résulter de multiples facteurs et s'exprimer de nombreuses façons.

Parmi les complications possibles, l'essoufflement constitue la principale conséquence observée chez les patients.

Ces derniers éprouvent des difficultés respiratoires au moindre effort, ce qui peut fortement impacter la qualité de vie.

Si elle devient chronique, l'hypercapnie peut induire des troubles du sommeil, de la somnolence ou encore des maux de tête.

En cas de doutes, il est impératif de consulter un médecin.

Celui-ci pourra confirmer le diagnostic à partir d'analyses sanguines.

Un unique traitement par ventilation non invasive

Une fois le diagnostic posé, de nombreux patients se mettent en quête d'un traitement efficace.

Si vous recherchez une solution curative naturelle, sachez qu'il n'existe qu'un traitement susceptible d'abaisser votre taux de CO2.

En cas d'hypercapnie, les patients peuvent connaître des épisodes aigus de difficultés respiratoires.

Dans ces circonstances, il est essentiel de leur permettre de respirer correctement.

La solution idéale serait d'apprendre à bien respirer et de manière plus ample pour mieux oxygéner les poumons et le sang.

Mais pour la plupart des gens qui ne modifient pas leur respiration volontairement, ils doivent être assistés par un appareil de ventilation non invasive.

Celui-ci peut être loué et est généralement branché la nuit.

Pour l'utiliser, il suffit d'appliquer le masque sur son visage.

Les pressions exercées au niveau du nez et de la bouche procurent un certain bien-être aux malades.

Par ailleurs, notez que l'hypercapnie n'est, la plupart du temps, qu'un symptôme.

Aussi, il convient d'en identifier les causes exactes.

En effet, elle peut résulter de maladies respiratoires comme la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique) ou BPCO, de la maladie de Cushing ou encore du syndrome de Conn.

Prévenir l'hypercapnie grâce à une bonne hygiène de vie

Si de nombreuses pathologies peuvent être à l'origine d'une hypercapnie, certains facteurs d'aggravation sont particulièrement néfastes.

Pour éviter ce symptôme, certaines précautions doivent être prises au quotidien de façon préventive.

Limiter sa consommation tabagique

Parmi les facteurs connus, sachez que la consommation tabagique est, bien souvent, à l'origine de la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Cette maladie dévastatrice constitue la première cause d'hypercapnie.

Pour la prévenir, il est fortement recommandé d'arrêter de fumer pour permettre aux poumons de s'auto-nettoyer.

Pour cela, n'hésitez pas à vous en remettre à un tabacologue.

Fort de son expérience et de son sens de l'analyse, celui-ci saura vous accompagner vers un arrêt durable et définitif.

Ayant été un ancien fumeur, il n'y a pas mieux que l'arrêt radical de la cigarette, accompagné d'une activité sportive légère comme la marche (minimum 2h par jour) ainsi qu'une alimentaire suffisamment consistante.

Pratiquer une activité sportive et veiller à son alimentation

Si vous êtes victime d'hypercapnie, sachez que l'un des principaux facteurs aggravants est le surpoids.

En effet, les patients atteints d'obésité rencontrent bien souvent des dysfonctionnements de leur système respiratoire.

L'excès de graisse exerce une forte pression sur les poumons, ces derniers devenant alors moins performants.

Ainsi, l'épuration du dioxyde de carbone connaît certaines difficultés, entraînant inévitablement une augmentation de son taux dans le sang.

Pour éviter tous ces désagréments, il est impératif d'adopter une hygiène de vie saine.

Aussi, on évitera la consommation d'alcool et la sédentarité.

Il est vivement recommandé de pratiquer régulièrement une activité physique.

On privilégiera plutôt des activités sportives douces, à l'instar de la natation, de la marche ou du cyclisme.

Parallèlement, les patients souffrant d'hypercapnie doivent adopter une alimentation adaptée et équilibrée.

Pour cela, il leur est conseillé de favoriser les aliments gras riches en Oméga-3.

Par ailleurs, il est essentiel de limiter au maximum toute consommation de graisses transformées (friture), produits sucrés, sel de table et alcool.

L'hypercapnie est particulièrement inconfortable et souvent associée à de graves pathologies, il est donc important d'améliorer au plus vite votre style de vie.

Adopter un mode de vie sain, une alimentation naturelle et équilibrée, et pratiquer une activité sportive régulière sont des solutions naturelles pour la prévenir.

Les bienfaits du CO2

Avant de finir, j'aimerais quand même préciser que le CO2 est un gaz absolument vital pour votre organisme.

Nous sommes bien d'accord, l'excès de CO2 est toxique, mais une trop faible concentration en CO2 peut aussi être mortelle (hypocapnie).

Votre équilibre acido basique dépend d'une bonne concentration en CO2 et donc d'un bon équilibre entre acide (CO2) et base (oxygène).

C'est l'équilibre qui vous maintient en pleine forme.

Mais sachez que le CO2 a des propriétés absolument vitales comme l'oxygénation, la sédation ou encore la dilatation de vos cellules.

Il est donc hors de question de réduire au minimum votre taux de CO2 comme le préconise certains thérapeutes de la respiration, mais bien de l'équilibrer à la perfection.

A noter que les yogis, ces maîtres du souffle, avaient pour objectif d'accumuler toujours plus de CO2 afin d'atteindre des états de conscience inaccessibles avec une respiration ordinaire.

Mais évidemment, cette hypercapnie n'est pas subit (tabagisme, alimentation toxique, obésité), mais consciente (rétention du souffle, exercice physique, méditation, etc).

Pour en savoir plus, voici une vidéo que j'avais réalisé il y a bien longtemps:

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Tirage respiratoire: causes, symptômes et solutions?

Tabagisme et maladies respiratoires: quelles solutions?