Comment respirer avec un masque chirurgical ou en tissu ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Le masque, qu'il soit chirurgical ou en tissu, fait désormais partie de notre quotidien.

Malgré les nombreux avantages qu'il offre, cet accessoire de protection est boudé par plusieurs personnes à cause de certains inconvénients.

Parmi les inconvénients décriés du masque, la difficulté de respirer confortablement vient en tête de liste.

Comment respirer avec un masque chirurgical ou en tissu

Si vous vous en plaignez aussi, alors cet article vous est destiné.

Avant tout, il faut bien porter son masque

Dans un environnement où le risque de contamination par le COVID-19 est constamment présent, le port de masque devient un acte civique.

En effet, au-delà de notre propre protection, le masque se porte afin d'éviter de contaminer ceux qui se trouvent dans notre environnement immédiat.

Pour cela, il faut veiller à bien porter le masque.

Le geste préliminaire avant le port du masque est le lavage des mains afin d'éviter de laisser des agents pathogènes sur le masque.

D'abord, il faut repérer le bon sens du masque.

Si c'est un masque chirurgical, la barrette nasale métallique est en haut.

Pour un masque en tissu, une légère protubérance en forme triangulaire indique le haut.

Ensuite, il faut passer les élastiques derrière la tête ou les oreilles.

Puis, il faut vérifier que le masque couvre intégralement le nez, la bouche et le menton.

Enfin, il faut tester la respiration.

À cet effet, il faut couvrir le masque avec les deux mains et respirer.

Si le masque reste contre le visage, alors c'est bon signe.

Au cas contraire, s'il y a fuite, il faut réajuster.

Un masque bien ajusté permettra une ventilation pulmonaire optimale.

Respirer efficacement avec le masque

Dès lors que vous portez le masque, il devient évident que l'effort de respiration sera plus élevé.

Aussi, l'effort respiratoire sera relatif à l'épaisseur du masque.

Plus le masque est épais, plus vous ferez d'effort pour respirer.

La règle d'or est donc de bien choisir votre masque.

Si vous avez un penchant pour les masques en tissu, évitez les tissus synthétiques.

Les masques confectionnés avec des tissus en coton permettent une meilleure ventilation.

Une astuce assez simple pour mieux respirer est d'inspirer par le nez et surtout de respirer avec le diaphragme.

Cette méthode est plus facile avec les masques ayant du relief.

En effet, ils aménagent de l'espace et facilitent l'inspiration par le nez.

Le seul inconvénient est qu'à l'expiration, il reste une poche d'air résiduel qui n'est pas évacuée.

Veillez, au cours de l'inspiration à ne pas trop forcer.

L'objectif est de ne surtout pas finir en état d'inspiration maximale continue.

Autrement, vous serez essoufflé et obligé d'ôter votre masque ou le disposer sous le menton.

À chaque expiration, veillez à bien vous détendre pour vider vos poumons.

Cela permet d'augmenter l'efficacité respiratoire de l'inspiration suivante.

NOTE : si vous devez porter un masque toute la journée, choisissez-en un le plus fin possible afin de ne pas accumuler trop de CO2 dans le sang.

Quelques gestes qui soulagent l'effort de respiration

Bien que le port de masque soit salutaire, il est parfois contraignant sur la respiration.

Certains gestes simples peuvent nous aider à ne pas dépenser beaucoup d'énergie dans la respiration au point d'en être essoufflé.

  • Il faut s'hydrater en buvant souvent de l'eau minérale.
  • Ne pas porter le masque pendant une activité sportive : la ventilation pulmonaire est très élevée dans ce cas.
  • Moins se maquiller afin de permettre une aération des pores au niveau du visage.
  • Prioriser les crèmes hydratantes.
  • Se rafraîchir régulièrement le visage : ce geste diminue l'effet de la chaleur et la suffocation.

Ces gestes préventives aident le corps à mieux supporter la difficulté respiratoire liée au port de masque.

NOTE: si vous ressentez une difficulté à respirer, n'hésitez surtout pas à retirer le masque en privée pour respirer tranquillement.

Des gestes à éviter à tout prix

De nombreuses personnes se montrent très ingénieuses vis-à-vis du port de masque, surtout lorsque ceci gêne leur respiration.

Voici quelques gestes à éviter à tout prix.

  • Faire des trous dans le masque au niveau du nez ou de la bouche.
  • Ne pas couvrir la bouche ou le nez : un masque perd toute son utilité s'il ne couvre pas la bouche et le nez. Ce sont les deux orifices d'émission des postillons porteurs de germes pathologiques.
  • Mettre le masque au-dessous du menton, sur le front ou le laisser pendre au cou.
  • Porter un masque qui laisse entrer l'air de tous les côtés : cela augmente le risque d'inhalation de particules

Chacun de ces gestes compromet l'efficacité du masque.

La protection du masque contre la pollution

Saviez-vous qu'en vivant dans une grande ville, vous avez 2 fois plus de chances d'avoir un cancer des poumons à cause de la pollution des gaz d'échappement ?

C'est la raison pour laquelle les asiatiques vivant dans des mégapoles portent constamment un masque quand ils sont en ville.

Cela vous protège des micro particules chimiques qui pourraient arriver dans vos délicats poumons.

Par contre évidemment, en forêt ou en pleine nature, le port du masque est idiot.

La Nature est chargée en ions négatifs, des particules extrêmement bénéfiques à notre santé, il ne faut donc pas s'en priver.

En conclusion, porter un masque présente de nombreux avantages (protection coronovirus/covid19, protection pollution, calme le syndrome d'hyperventilation chronique), mais il présente aussi des dangers.

Les dangers sont présents quand l'individu porte un masque trop longtemps, trop épais, et sans le nettoyer régulièrement.

A vous donc de trouver le juste milieu.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Comment respirer avec le diaphragme (muscle de la respiration) ?

Comment respirer pour chanter sans forcer sur sa gorge ?