Comment fonctionne le système respiratoire ? Les secrets

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Du moment où l'on est en bonne santé, il est rare que l'on s'intéresse à sa respiration.

Ainsi, nous respirons tout le temps sans même nous en rendre compte.

Cela semble simple et normal.

Comment fonctionne le système respiratoire

Mais en réalité, il s'agit d'un phénomène assez complexe qui fait appel à plusieurs organes du corps.

Ces divers organes forment un ensemble appelé : système respiratoire.

Il serait bien de prendre un moment pour en apprendre un peu sur tout ce qui contribue à notre respiration.

Qu'est-ce que le système respiratoire et comment fonctionne-t-il ? La réponse ici.

Qu'est-ce que le système de respiration ?

Nous respirons naturellement par le nez et quelques fois par la bouche (en cas de stress).

Mais ce que vous ignorez, c'est que le processus est bien plus complexe que ça.

Il y a en réalité plusieurs autres organes qui entrent en jeu.

Il comprend tous les organes permettant :

- d'inspirer l'air nécessaire pour fournir l'oxygène à l'organisme;

- et d'expirer le dioxyde de carbone pour évacuer l'excès de dioxyde de carbone;

Le système respiratoire est donc composé de nombreux organes agissant en parfaite symbiose.

Outre le nez et la bouche, il y a notamment :

  • le larynx,
  • le pharynx,
  • la trachée,
  • les bronchites,
  • les alvéoles,
  • les bronchioles,
  • les poumons,
  • et le diaphragme.

Ce sont là les différents organes qui composent le système respiratoire.

Comment fonctionne le système respiratoire ?

La respiration est un phénomène naturel.

Dans les grandes lignes, elle consiste à inspirer et à expirer l'air de l'organisme.

Toutefois, il faut l'apport des divers organes suscités pour que ce processus puisse aboutir.

Déjà, vous devez savoir que tout se base sur le mécanisme de la respiration ou ventilation pulmonaire.

Il s'agit de l'inspiration et de l'expiration.

Il y a ensuite les échanges et transports gazeux.

Voici tout le processus.

La ventilation pulmonaire

Comme énoncé tantôt, la ventilation pulmonaire se déroule en deux phases à savoir l'inspiration et l'expiration.

Le muscle du diaphragme joue un rôle très important lors de l'inspiration.

En effet, pour gonfler les poumons, il se contracte en accompagnant avec lui les muscles intercostaux surtout lors d'un effort physique.

Le diaphragme se mobilise tout seul quand vous êtes au repos.

En ce qui concerne l'expiration, elle n'entraîne aucun effort musculaire.

Après que l'air ait pénétré dans l'organisme, le diaphragme reprend sa position de départ.

Les poumons se dégonflent donc et expulsent de ce fait le gaz carbonique vers l'extérieur.

Voilà comment se déroule la ventilation pulmonaire.

Les échanges respiratoires

Le système respiratoire ne se limite pas qu'à la ventilation pulmonaire.

L'organisme a besoin d'oxygène pour bien fonctionner.

C'est en cela qu'interviennent les échanges respiratoires.

Ici également, il y a deux phases.

La respiration interne et la respiration externe.

La première concerne les échanges de gaz entre les capillaires systémiques (y compris le système cardiovasculaire) et les cellules musculaires.

C'est ce processus qui permet à l'oxygène d'être distribué dans les différents tissus (cellules).

La respiration externe quant à elle concerne les échanges d'oxygènes et de gaz carboniques dans les poumons.

Pour ce faire, elle utilise la membrane alvéolo-capillaire.

La respiration externe permet une association entre l'hémoglobine et l'oxygène à l'intérieur des capillaires pulmonaires.

Dit autrement, l'oxygène respiré par venir se fixer sur les globules rouges (hémoglobine) de votre sang.

Pour ce qui est du gaz carbonique, il entre dans les alvéoles après s'être séparé du sang.

Ainsi se déroulent les échanges respiratoires.

Le transport de l'oxygène et du gaz carbonique

L'oxygène qui joue un rôle très important pour notre organisme pénètre dans les poumons par la respiration.

Ce sont les globules rouges qui se chargent du transport de l'oxygène vers le corps entier.

Lors du transport, il adopte une forme complexe avec l'hémoglobine.

Celle-ci est appelée oxyhémoglobine.

Le dioxyde de carbone, quant à lui, est transporté dans le sang sous la forme d'un gaz dissous.

Il adopte également une forme complexe lors de son transport avec l'hémoglobine.

Le sang est donc le principal canal utilisé pour le transport des échanges gazeux.

La respiration est un phénomène assez complexe qui interagit étroitement avec les systèmes cardiovasculaire et musculaire.

Pendant un exercice physique, les muscles consomment énormément d'oxygène et produisent du dioxyde de carbone.

Dès lors, une fois que l'activité physique augmente, la fréquence respiratoire augmentera simultanément avec le rythme cardiaque.

Elle fournira ainsi l'oxygène nécessaire aux muscles et se débarrassera du dioxyde de carbone.

Le secret de l'oxygénation

Il y a une croyance répandue qui dit que les humains doivent tout faire pour expulser tout le CO2 car le dioxyde de carbone est toxique.

C'est complètement faux !

L'excès de CO2 est toxique, mais une concentration minimale est requise dans le corps.

Le CO2 maintient l'équilibre acido-basique du sang mais aussi celui des cellules (on parle du Ph).

Le CO2 a 3 effets physiologiques basiques (oxygénation, sédation et dilatation).

1) en produisant du CO2 grâce à l'activité physique, vous attirez à vous plus d'oxygène (c'est tout l'intérêt d'être actif et d'éliminer la sédentarité).

Ce phénomène d'attraction entre le CO2 et l'oxygène est appelé l'effet Bohr.

Votre sang relâchera de l'oxygène uniquement dans les cellules produisant du CO2.

2) le CO2 est aussi une molécule ayant un effet sédatif, apaisant, calmant.

C'est surement le meilleur anti-dépresseur qui soit.

3) le CO2 a aussi un effet dilatation.

C'est pour cela que vous ne devez JAMAIS expirer tout l'air contenu dans vos poumons.

En effet, il existe un espace mort dans vos poumons, celui ci contient une bonne dose de CO2 nécessaire au maintien de la dilatation de vos alvéoles pulmonaires.

N'écoutez surtout pas les thérapeutes vous demandant d'expirer au maximum tout l'air contenu dans vos poumons, c'est contre nature.

En conclusion

Le système respiratoire est un ensemble complexe.

Mais le plus important sera d'écouter votre corps, de respirer tranquillement et calmement, afin d'optimiser votre oxygénation cellulaire.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Comment faire pour travailler les poumons ?

Comment inspirer et expirer correctement ? 3 techniques