Infection pulmonaire : le guide sur cette maladie

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Lorsqu’on parle d’infection pulmonaire chronique, on fait référence à une ou plusieurs pathologies infectieuses localisées au niveau des poumons.

Bien qu’elle soit généralement de faible gravité pour l’organisme, une infection pulmonaire peut parfois être source de bien des complications.

Comment donc la reconnaître ? Quels en sont les symptômes et les traitements ?

Ce sont là tant de questions qu’il convient de se poser sur cette maladie.

Infection pulmonaire le guide complet

Les causes d’une infection pulmonaire chronique

Dans la plupart des cas, ce sont des virus ou des bactéries qui sont à l’origine des infections pulmonaires.

C’est le cas par exemple du virus de la grippe ou de la bactérie causant les pneumonies : le pneumocoque.

En général, l’infection pulmonaire apparaît lorsque ses agents pathogènes (les virus ou les bactéries) pénètrent dans l’organisme.

Ces derniers vont ensuite s’installer au niveau du système respiratoire pour se développer au niveau des poumons.

On retrouve par ailleurs, des formes rares d’infection pulmonaire causée par des parasites.

C’est le cas par exemple de la pneumocystose qui est causée par des champignons microscopiques.

Il faut noter que les personnes âgées, les fumeurs et les enfants sont les personnes les plus vulnérables à une infection pulmonaire chronique.

Cependant, sont aussi majoritairement concernées, les personnes atteintes de pathologies respiratoires telles que : l’asthme, les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO), les allergies respiratoires, les pneumopathies professionnelles, l’hypertension artérielle pulmonaire, etc.

Les principales catégories d’infection pulmonaire

Les infections pulmonaires sont catégorisées selon la partie du système respiratoire affectée.

  • Les bronchites : elles sont caractérisées par une inflammation des bronches qui sont les conduits acheminant l’air aux poumons.

    Cette inflammation rend la respiration difficile et favorise la production de mucus.

  • Les bronchiolites : il s’agit d’une infection aiguë des bronchioles.

    La bronchiolite se remarque le plus souvent chez les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans.

  • Les pneumopathies : elles sont caractérisées par une inflammation du poumon profond.

    L’infection atteint généralement les alvéoles d’un lobe pulmonaire.

    C’est là que s’effectuent les échanges de gaz (oxygène et gaz carbonique) du corps.

  • Les broncho-pneumopathies : dans le cas d’une infection touchant les bronches et les alvéoles pulmonaires.
  • Les bronchioalvéolites : dans les cas d’une infection localisée dans les bronchioles et les alvéoles pulmonaires.
  • Les pleurésies : qui sont des infections de la plèvre, la membrane qui recouvre la surface des poumons.

    Elles se traduisent par de vives douleurs thoraciques et de la poitrine durant les respirations profondes.

Voilà autant de types d’infections pulmonaires qui existent.

Les symptômes d’une infection pulmonaire

Il n’est pas facile de trouver des symptômes spécifiques à une infection pulmonaire donnée.

En effet, selon le type de l’infection et son niveau dans l’organisme, les symptômes annonciateurs peuvent considérablement varier.

Cependant, trois principaux symptômes ont été attribués à la présence d’une infection pulmonaire.

Il s’agit généralement :

  • de la toux grasse et régulière ;
  • de la fièvre ;
  • et de la production de crachats de mucus parfois clairs ou purulents.

On peut distinguer par ailleurs, des symptômes annexes comme un état accru de fatigue, de fortes douleurs thoraciques ou des difficultés respiratoires.

Certaines infections pulmonaires sont cependant caractérisées par une toux sèche et irrégulière.

Comment la diagnostiquer et la soigner ?

De façon générale, pour effectuer le diagnostic d’une infection pulmonaire simple, le médecin devra analyser les différents symptômes manifestés par le patient.

Il procédera ensuite à une écoute de sa respiration afin de se faire une idée des implications actuelles sur les voies respiratoires.

Pour plus de détails dans son diagnostic, le médecin, peut aussi recommander une radiographie pulmonaire ou même un scanner dans certains cas critiques.

De plus, dans des types moins fréquents, on procède à une analyse des crachats afin d’identifier les agents pathogènes à la base de l’infection.

Une fois diagnostiquée, l’infection peut alors être convenablement soignée.

Généralement, lorsqu’il s’agit d’une infection virale bénigne, la mise au repos de l’organisme est parfois suffisante.

Des médicaments peuvent cependant être administrés afin de soulager les différents symptômes.

On peut aussi parfois associer au repos certaines recettes naturelles pour renforcer l’organisme et lui permettre de vite récupérer.

Pour les cas plus complexes, le traitement se fera en tenant compte de la gravité de l’infection et du type d’agent pathogène.

Ainsi, seront utilisés des antibiotiques pour les infections pulmonaires bactériennes, des antiviraux en cas infections pulmonaires virales graves et des antiparasitaires pour les infections pulmonaires avec des origines parasitaires.

Pour finir, il faut savoir que quand une infection pulmonaire chronique est vite diagnostiquée, elle peut facilement être soignée.

Dans le cas contraire, elle peut causer beaucoup de complications qui peuvent conduire à une hospitalisation ou même la mort.

Il faudra donc consulter un spécialiste dès l’apparition des premiers symptômes.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Hypoxie : quels sont les signes d’un manque d’oxygène ?

Infection respiratoire chronique : quelles solutions ?