Hypoxie : quels sont les signes d’un manque d’oxygène ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

La respiration est le mécanisme qui permet d'approvisionner l'organisme en oxygène.

Ce dernier atterrit dans les poumons avant de circuler dans le sang et de participer au bon fonctionnement de tous les organes.

Cependant, pour une raison ou une autre, l'organisme peut manquer d'oxygène.

Hypoxie quels sont les signes d'un manque d'oxygène

On parle alors d'hypoxie.

Cette anomalie peut avoir de graves conséquences comme les lésions cérébrales, l'insuffisance cardiaque, un accident vasculaire cérébral, etc.

Pour ce faire, il est important de bien connaître les symptômes de l'hypoxie afin de vite prendre les mesures qui s'imposent.

Hypoxie : que faut-il savoir ?

Avant d'en venir aux symptômes du manque d'oxygène dans l'organisme, il est important d'en savoir plus sur la pathologie et ses causes.

En effet, on parle d'hypoxie lorsque la quantité d'oxygène apportée par les globules rouges est inférieure aux besoins des tissus de l'organisme en oxygène.

Par ailleurs, elle ne fait pas uniquement référence à une baisse de la quantité d'oxygène contenue dans le sang.

Dans certains cas, l'hypoxie est due à l'incapacité des tissus à fixer et à utiliser l'oxygène apporté par le sang grâce à la respiration.

Les origines du problème étant diverses, on distingue l'hypoxie cérébrale, fœtale, hypoxémique et cytotoxique.

On parle également d'hypoxie des anémies et d'hypoxie circulatoire.

Elle peut subvenir chez tout le monde, mais les personnes à risque sont les asthmatiques, les plongeurs, les fumeurs et les personnes présentant des risques d'anémie et d'AVC.

Pour ce qui est des conséquences, l'hypoxie peut entraîner une cyanose, une anoxie, un AVC et des lésions neurologiques ou cérébrales.

Quels sont les symptômes d'un manque d'oxygène ?

Lorsque l'organisme humain manque d'oxygène pour subvenir à ses besoins, il y a des signes qui peuvent vous alerter.

Cependant, les symptômes vont généralement varier d'un patient à un autre.

De ce fait, il n'est pas toujours évident de les reconnaître. 

Voici les principaux signes d'une hypoxie.

Les maux de tête

Les céphalées et les maux de tête sont des symptômes courants.

En plus, ils sont bénins et donc attirent rarement l'attention sur une éventuelle maladie grave.

Cependant, les maux de tête fréquents peuvent être le signe que vos tissus manquent d'oxygène.

Cela doit surtout attirer votre attention lorsqu'ils sont accompagnés par le vertige, une impression de torpeur ou une mauvaise synchronisation des mouvements que vous entreprenez.

En effet, lorsque les tissus n'ont pas suffisamment d'oxygène pour fonctionner de façon optimale, cela crée un manque qui occasionne une accumulation des substances toxiques dans le sang.

Cette situation sera donc à la base des maux de tête, du manque de concentration et coordination.

La fatigue chronique

Tout comme le premier symptôme, celui-ci ne fait pas directement penser à une hypoxie, mais vous devez y penser lorsque certaines conditions sont réunies.

Il ne s'agit pas ici d'un coup de fatigue dû à une activité précise ou à une situation particulière, il est question d'une fatigue quasi permanente.

En effet, comme vous le savez déjà sans doute, l'oxygène fonctionne un peu comme un carburant dans l'organisme.

Ainsi, une hypoxie entraîne la fatigue.

Vous n'avez plus la capacité de faire les activités que vous faisiez autrefois avec une grande facilité.

Les difficultés respiratoires

Les troubles ou difficultés respiratoires sont aussi d'éventuels signes de l'hypoxie.

Une personne qui en souffre sera constamment essoufflée, qu'elle soit au repos ou en train de faire une activité.

Elle aura donc des difficultés à respirer normalement, mais sans aucune raison apparente.

Les palpitations cardiaques et la tachycardie

Dans le but de pomper le plus d'oxygène dans le sang, le cœur se met à battre de façon plus rapide.

Ces tentatives désespérées du cœur vont entraîner des palpitations et une anomalie dans le rythme cardiaque.

Dans le cas où vous n'êtes pas une personne sujette à l'anxiété, il est impératif de consulter un médecin spécialiste lorsque vous remarquez ce signe.

En dehors de ces symptômes, cette pathologie peut également se manifester par :

  • une incapacité à bouger convenablement votre corps ;
  • une cyanose, la peau (surtout les extrémités et les lèvres) prend un aspect bleuté ;
  • les troubles du sommeil (insomnie ou somnolence) ;
  • les nausées suivies de vomissements ;
  • les troubles d'ordre cognitif ou comportemental.

Pour éviter de subir des conséquences graves et irréversibles, vous devez absolument vous faire consulter par un médecin lorsque vous remarquez ces signes.

En définitive, voilà les informations qui vous permettront d'identifier un potentiel manque d'oxygène dans les tissus.

Cependant, ce n'est qu'un diagnostic médical qui pourra le confirmer.

Pour ce qui de la prise en charge, elle dépend non seulement de la cause, mais aussi de l'évolution et de la gravité des symptômes.

Toutefois, il se résume généralement à administrer de l'oxygène aux patients de façons diverses et en fonction des cas.

La solution pour vaincre l'hypoxie

Votre corps manque d'oxygène, alors donnons lui en plus !

C'est la réaction de tout le corps médical mais aussi de tous les thérapeutes alternatifs.

Malheureusement, une hypoxie cellulaire peut survenir SURTOUT quand vous absorbez TROP d'oxygène.

Lors d'une hyperventilation causée par le stress ou des exercices de respiration volontaires, votre taux de CO2 diminue.

Et c'est en réalité ce CO2 qui permet la bonne oxygénation de votre corps.

Ainsi tous les symptômes de l'hypoxie sont souvent en réalité les symptômes d'une hypocapnie (faible concentration de CO2).

La solution n'est donc pas d'augmenter votre apport en oxygène, mais d'augmenter votre production de CO2 en interne.

Comment ? Port d'un masque, respiration dans un sac, activité physique, respiration nasale, respiration diaphragmatique, respiration intermittente, etc.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Hyperventilation volontaire : le danger de l’alcalose respiratoire

Infection pulmonaire : le guide sur cette maladie