Difficulté à respirer à fond à cause du stress : que faire ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Naturellement, vous stressez face à la pression.

Vous êtes essoufflé et dès lors, vous ne maîtrisez plus votre respiration.

Vous éprouvez des difficultés à reprendre votre souffle.

Difficulté à respirer à fond à cause du stress que faire

Dans cet article, nous vous proposons des astuces simples pour relaxer plus facilement.

Quand le stress vous essouffle

On parle d'essoufflement quand le rythme respiratoire augmente afin d'approvisionner l'organisme en oxygène.

Cela survient généralement au cours de l'effort physique ou lorsque l'on parle vite.

Ce peut être aussi le signe avant-coureur d'une maladie respiratoire ou cardiovasculaire.

Il arrive aussi que le stress soit la cause de l'essoufflement.

Face à la pression au travail, l'organisation d'un événement important, les cris des enfants à la maison, on se sent parfois étouffer.

C'est alors que le cœur s'emballe, le souffle devient court.

La respiration thoracique devient la norme (c'est la respiration du stress) et le diaphragme se contracte.

L'on se sent oppressé et, même parfois, on sent la mort venir.

Cette situation d'instabilité émotionnelle provoque indéniablement une élévation du rythme cardiaque et de la tension artérielle.

Face au stress, relaxer pour faire baisser la pression

Lorsque survient une panique liée au stress, l'erreur à ne surtout pas commettre est d'avaler des comprimés pour se soulager.

Il faut prioriser des méthodes de relaxation simples et sans conséquences.

Lorsque la respiration n'est plus profonde, il faut songer à se relaxer.

Il est hautement recommandé de sortir, se balader en extérieur, et marcher lentement.

Laisser vos sens s'imprégner de ce qui vous entoure.

Laissez le vent vous caresser la peau.

Que vos yeux profitent du spectacle et de l'effet des couleurs.

Permettez aux sons et bruits de chatouiller votre ouïe.

Quelques minutes à l'extérieur hors de l'environnement stressant vous permettront de reprendre le travail dans un meilleur état d'esprit.

Respirez pour mieux vous détendre

La respiration est un mécanisme inconscient qui fait partie des piliers du bon fonctionnement de notre corps.

Mais lorsqu'elle est mise à mal par le stress, la respiration consciente est l'un des remèdes les plus efficaces.

Largement employée par les musiciens et les pratiquants de yoga, la respiration consciente permet de contrôler le flux d'air qui circule le long des voies respiratoires.

C'est une technique qui favorise la détente des muscles.

  • pour commencer, il faut s'installer confortablement en s'adossant ;
  • ensuite, fermer les yeux ;
  • puis inspirer profondément dans le ventre et sans interruption pendant cinq ou six secondes selon vos capacités ;
  • enfin, expirer très très lentement l'air emmagasiné dans les poumons.

Répéter ce geste au moins cinq fois permet, d'une part, d'atteindre un état de sérénité et d'autre part, cela vous permet d'évacuer les émotions.

Passez de la respiration thoracique à la respiration abdominale

Lors d'un état de stress, on note principalement que la respiration thoracique prend place et que l'oxygénation du corps est incomplète.

Cela crée un déficit en oxygène au niveau des organes.

Plutôt que de se laisser aller à la panique, il faut essayer la respiration abdominale pendant quelques minutes.

Elle se fait en trois étapes.

La première étape, l'installation, consiste à s'asseoir, le dos bien droit, une main sur l'estomac et la seconde sur la poitrine.

La deuxième étape consiste à inspirer par les narines pendant trois secondes.

Ici, la main posée sur la poitrine reste statique alors que celle posée sur le ventre bouge.

Après une rétention d'air d'une seule petite seconde, passer à la troisième étape qui consiste à expirer très lentement.

Au cours de cette lente et longue expiration qui s'effectue en contractant légèrement les abdominaux, le ventre se dégonfle pendant que la poitrine reste presque statique.

La respiration abdominale permet de détendre les muscles, de lutter contre la fatigue et d'oxygéner le cerveau.

Alternez ou retenez votre respiration pour vaincre le stress

Le stress donne une sensation de fatigue soudaine et empêche d'être optimal au travail.

Lorsque cela survient, deux solutions très simples, en l'occurrence, la rétention et l'alternance de la respiration s'offrent à soi.

La respiration alternée consiste d'abord à boucher la narine gauche, et inspirer par la narine droite.

Ensuite, bouchez la narine droite, expirez par la narine gauche et inspirez à nouveau par la même narine.

Puis, continuez le même manège avec la narine suivante.

Enfin, finissez en expirant par les deux narines.

Cette technique permet de booster votre énergie en rééquilibrant votre système nerveux.

La suspension du souffle quant à elle consiste à faire des pauses de quelques secondes après l'expiration.

Pour le faire, il faut, dans un premier temps, se tenir debout, les jambes légèrement écartées et le corps entier détendu.

Dans un second temps, il faut longuement inspirer sans marquer de pause.

Dans un troisième temps, il faut expirer par les narines en laissant le souffle se reposer quelques secondes après l'expiration.

La répétition de ces gestes simples et amusants pendant une période de stress permet de ne pas craquer et même de se regonfler à bloc !

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Diaphragme bloqué : que faire quand sa respiration est coupée ?

Difficulté à respirer après manger : que faire ?