Insuffisance respiratoire : quel traitement pour s’en sortir ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

La mauvaise oxygénation de votre sang est ce qui entraîne l'insuffisance respiratoire.

Il s'ensuit différents symptômes comme la fatigue, des difficultés à respirer, un essoufflement, etc.

On distingue plusieurs types d'insuffisance respiratoire qui touchent plusieurs centaines de milliers de Français.

Insuffisance respiratoire

Certains malades bénéficient d'une assistance respiratoire permanente pendant que d'autres reçoivent simplement de l'oxygène.

Que savoir de l'insuffisance respiratoire ?

Insuffisance respiratoire : qu'est-ce que c'est ?

On parle d'une insuffisance respiratoire lorsque l'appareil respiratoire se retrouve dans l'incapacité d'assurer sa fonction, c'est-à-dire oxygéner correctement le sang.

Cette insuffisance peut être aiguë ou chronique.

La dégradation d'une maladie chronique liée à vos poumons est susceptible de provoquer l'insuffisance respiratoire aiguë.

Notez que cette forme d'insuffisance respiratoire est très grave.

En effet, cela se traduit par une baisse brutale de l'oxygénation des tissus ainsi que des organes, ce qui pourrait entraîner la destruction des cellules.

Par ailleurs, lorsque vous souffrez d'une insuffisance respiratoire chronique, la tension augmente au niveau de vos artères pulmonaires.

Cela provoque l'insuffisance cardiaque (droite) qui a pour conséquence le gonflement des jambes, la tachycardie ainsi que l'augmentation de la sensibilité.

Il existe deux grands types de ce trouble respiratoire.

L'insuffisance respiratoire restrictive

Certaines maladies comme la myopathie, l'obésité ou la scoliose provoquent un dysfonctionnement au niveau de la pompe respiratoire.

Ce dysfonctionnement réduit considérablement la capacité pulmonaire et provoque une insuffisance respiratoire restrictive.

Cette dernière peut également résulter d'un problème lié aux centres nerveux qui contrôlent la respiration.

Ces problèmes sont généralement causés par des maladies neurodégénératives (traumatisme des vertèbres, maladie de Parkinson, sclérose latérale amyotrophique, etc.).

Insuffisance respiratoire obstructive

Plusieurs maladies pulmonaires provoquent ce type d'insuffisance respiratoire.

Il s'agit principalement de l'asthme, la mucoviscidose, dilatation des bronches, l'emphysème et la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive).

Les voies aériennes sont partiellement bouchées, ce qui fait baisser la quantité d'oxygène que reçoit l'organisme.

Quelles sont les causes de l'insuffisance respiratoire ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer l'insuffisance respiratoire chez un individu.

L'insuffisance respiratoire aiguë par exemple peut être provoquée par une crise d'asthme très intense ou une infection pulmonaire.

Un empoisonnement à l'oxyde de carbone peut aussi engendrer cette maladie.

Dans le cas de l'insuffisance respiratoire chronique, ce sont des pathologies liées à l'appareil respiratoire qui en sont la cause (mucoviscidose, bronchopneumopathie, etc.).

Le tabagisme ainsi que la pollution peuvent aussi provoquer l'insuffisance respiratoire chronique.

On distingue d'autres causes non négligeables telles que l'allergie et le cancer du poumon.

En effet, les personnes allergiques peuvent souffrir d'insuffisance respiratoire.

Aussi, si vous souffrez de cancer de poumon, il y a des chances que vous ayez une insuffisance respiratoire, surtout si le cancer a atteint un stade avancé.

Quels sont les symptômes ?

Lorsque vous souffrez de cette maladie, votre organisme ne reçoit pas assez d'oxygène pour assurer ses fonctions normales.

Les personnes atteintes sont généralement très vite essoufflées et se fatiguent plus rapidement.

Cela se constate même après avoir réalisé un petit effort.

Lorsque l'oxygénation du sang baisse considérablement, certaines parties de la peau du malade prennent une coloration bleue.

Cela s'affiche beaucoup plus au niveau des doigts.

Diagnostic

Si vous perdez votre souffle après avoir effectué le moindre effort comme le fait de monter un escalier, il peut s'agir d'une difficulté respiratoire.

Vous pouvez ressentir ce trouble en journée comme pendant la nuit.

Cela peut provoquer un trouble du sommeil.

Le diagnostic de ce trouble peut se faire après des examens et tests.

On peut citer notamment :

  • la gazométrie qui permet de connaître la quantité d'oxygène présente dans les artères ;
  • la radiographie des poumons ;
  • l'EFR (exploration fonctionnelle respiratoire) qui permet de déterminer la capacité respiratoire ;
  • le scanner thoracique ;
  • ou l'échographie cardiaque.

Les symptômes identifiés sont les éléments qui permettent de déterminer les examens à effectuer.

Traitement de l'insuffisance respiratoire

Le traitement de la maladie peut se faire de plusieurs façons : un traitement de l'insuffisance respiratoire sous-jacente ou l'usage de l'assistance respiratoire.

La deuxième solution prend en compte l'assistance ventilatoire (au masque) ou l'oxygénothérapie à domicile.

Cette pratique vous permet d'obtenir une respiration presque normale, car l'insuffisance respiratoire est généralement irréversible.

L'oxygénothérapie permet donc d'apporter de l'oxygène au malade pendant quelques heures tous les jours ou alors de manière constante.

L'apport de l'oxygène se fait grâce à un masque ou à des lunettes nasales que l'on relie à la bonbonne d'oxygène.

Entre causes, symptômes et traitements, vous êtes à présent informés de l'essentiel sur ce trouble respiratoire.

Par ailleurs, si vous êtes atteint, sachez que l'aide de votre entourage peut vous être utile pour aller mieux.

Il s'agit principalement de la prise en charge psychologique et nutritionnelle.

Si vous aviez l'habitude de fumer, il serait important que vous arrêtiez.

Et quelque soit le stade la maladie, un cours de respiration vous ferait le plus grand bien.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Infection respiratoire chronique : quelles solutions ?

J’ai du mal à reprendre ma respiration après un effort : que faire ?