Bhastrika Pranayama : comment faire la respiration du feu ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

Le Bhastrika Pranayama est un souffle de feu qui donne de l'énergie et de la stabilité (force) au corps.

Ce yoga du feu digestif peut se pratiquer seul ou en groupe.

On peut aussi synchroniser le Bhastrika Pranayama avec des visualisations, des mantras, des bhandas et des mudras pour encore plus d'efficacité.

Mais si vous êtes débutant, concentrez vous uniquement sur l'exercice de respiration lui-même.

Bhastrika Pranayama comment faire la respiration du feu digestif

Comprendre la pratique de l'art de la respiration du feu

Avant de commencer l'exercice du Bhastrika Pranayama, vous devez observer votre respiration quelques minutes.

Puis, sur une expiration, vous devez vider complètement vos poumons en expirant intensément.

La respiration du Bhastrika Pranayama se fait rapidement et de manière brève avec une moyenne d'environ 50 inspirations et expirations à la minute.

Une inspiration et une expiration rapide de une seconde par cycle permet d'activer ce qu'on appelle dans le Yoga : le soufflet de forge.

Ce souffle se concentre complètement dans le ventre, précisément au niveau du nombril, car le soufflet de forge est justement activé pour augmenter votre feu digestif, là où se situe le Dieu Agni (dieu du feu).

Ensuite après plusieurs cycles rapides, terminez par une expiration profonde.

Après celle-ci, faites une pause à poumons vides, qui sera particulièrement longue étant donné que vous venez de diminuer votre concentration en CO2 avec l'hyperventilation.

Enchaînez ensuite avec une inspiration profonde, suivi d'une rétention à poumons pleins qui viendra booster encore plus votre niveau de CO2 avec une libération d'adrénaline et de bicarbonate.

Le résultat est un feu interne qui embrasse le corps et fait circuler le Prana dans tous les nadis.

La pratique de cette technique de yoga pranayama a une singularité qui le rend encore plus efficace et unique.

En fait, le Bhastrika Pranayama obéit à un principe simple, mais obligatoire : le rythme.

Il s'agit pour vous de reproduire identiquement toutes les quelques minutes le même schéma de respiration en gardant toujours la même cadence jusqu'à la fin (ce qui est loin d'être évident).

Vous devez donc avoir en une minute le même nombre et la même intensité d'inspirations que d'expirations.

NOTE : si une minute est intenable pour vous, faites déjà l'exercice sur 10 secondes et augmentez progressivement...

De plus, dans une respiration normale, l'expiration est plus longue que l'inspiration, mais avec le Bhastrika Pranayama, vous devez équilibrer parfaitement l'entrée et la sortie de votre souffle.

Le Bhastrika Pranayama peut aussi se faire en respiration Ujjayi, une technique un peu compliquée au début.

Vous devez en fait rechercher le frottement de l'air au niveau de la gorge.

Aussi, vous pouvez également contracter le Mula Bandha, c'est-à-dire faire la contraction du sphincter de l'anus pour contrôler le mouvement du ventre.

Cette maîtrise du mouvement abdominal permet d'éviter de trop gonfler le ventre, mais surtout empêche de faire trop ressortir les organes du système digestif.

Si vous êtes débutant, vous pouvez pratiquer le Bhastrika Pranayama en allant jusqu'à 2 à 3 minutes sans interruption de respiration.

Une fois habitué, vous pouvez augmenter progressivement le temps des séries et des rétentions d'air dans les poumons pour atteindre au moins 25 minutes : le Ghatika.

NOTE : attention à l'hyperventilation qui peut être très dangereuse si elle est mal maîtrisée. Arrêtez immédiatement l'exercice si vous avez la tête qui tourne ou d'autres symptômes bizarres.

Synchroniser le Bhastrika Pranayama avec les visualisations

Vous pouvez faire plusieurs visualisations selon différents axes pendant le Bhastrika Pranayama.

Pour répandre l'énergie de la racine de la colonne vertébrale jusqu'au plexus solaire par exemple, il existe une technique très utile.

Essayez de visualiser un soleil de couleur rouge au niveau de votre base et ensuite un autre soleil lumineux ou de couleur blanche au niveau de votre fontanelle.

Imaginez le souffle d'air qui monte avec le soleil rouge de la colonne vertébrale à la sphère blanche lors de l'inspiration et qui redescend pendant l'expiration.

Pendant la visualisation, vous devez sentir le déplacement énergétique que vous vous représentez au niveau de la colonne vertébrale.

Synchroniser le Bhastrika Pranayama avec les mantras

Vous avez aussi la possibilité pendant la pratique du Bhastrika Pranayama de réciter plusieurs mantras.

La récitation orale ou mentale des mantras peut favoriser l'éclosion du feu digestif et l'expansion de l'énergie dans tout le corps.

Vous pouvez par exemple prononcer oralement ou mentalement le son « AM » à l'inspiration et « SA » à l'expiration.

NOTE : la récitation de mantras peut être très puissante, encore une fois, allez y progressivement et uniquement si le mantra résonne avec votre coeur, sinon choisissez le mot qui vous convient (le nom de votre dieu par exemple).

Synchroniser le Bhastrika Pranayama avec les bhandas et mudras

Si vous voulez augmenter votre concentration et l'intensité de l'énergie au cours du Bhastrika Pranayama, vous pouvez aussi ajouter d'autres mudras et bhandas.

À ce titre, le Kéchari mudra consiste à toucher le palais mou avec la pointe de la langue.

Le Shambavi mudra vise à faire converger les yeux vers un point au centre du front.

Le Jalandhara bhanda quant à lui consiste à contracter la gorge pendant la période de rétentions d'air dans les poumons.

NOTE : Toutes ses techniques doivent être enseignées en présentiel par un professeur de Yoga expérimenté qui sera vous guider et éviter toutes les erreurs techniques.

Exercice de respiration Bhastrika : ses bienfaits ?

La pratique du Bhastrika Pranayama attise le feu divin qui sommeille en vous.

La connaissance des techniques de la respiration du feu digestif est primordiale pour éveiller les énergies de puissance, de force, d'endurance et de stabilité afin de faire de l'Homme un être équilibré spirituellement, psychologiquement et physiquement.

Le feu du Bhastrika Pranayama renforce également notre capacité de digestion, aussi bien sur les plans physiologique et émotionnel que mentale.

Dit autrement, vous améliorez votre digestion des aliments, mais aussi la digestion des émotions négatives ainsi que celles des pensées répétitives (que la personne lambda a du mal à digérer).

Le développement du feu favorise le bien-être, un poids de forme, la vigueur et la santé.

La pratique quotidienne du Bhastrika Pranayama est nécessaire pour faire face stoïquement aux événements de tous les jours avec sagesse, sang-froid et sans énervement.

Dit autrement, c'est une super technique pour rester calme en toutes circonstances.

Et enfin, le feu du Bhastrika Pranayama dénoue les tensions du plexus solaire et du ventre.

Mon avis personnel sur la technique Bastrika

Il existe de nombreuses façons de pratiquer la technique Bastrika Pranayama.

On peut le faire très subtilement, de manière neutre ou encore de manière très puissante à la manière d'un kriya (purificateur).

Dans ce dernier cas, prévoyez les mouchoirs pour éponger tout le rhume et saletés qui sortiront de votre cavité nasale.

Cependant, je crois que cette technique est à proscrire dans l'ère que nous vivons actuellement.

En effet, la plupart des débutants qui arrivent au Yoga ont un désir de mieux gérer leur stress.

Cela signifie physiologiquement que ces personnes hyperventilent déjà à divers degrés, et donc perdent trop de CO2 (hypocapnie).

Pratiquer Bastrika avec un système nerveux déjà soumis au stress est tout simplement un suicide (vous épuisez vos glandes surrénales).

Pour le débutant voulant maîtriser son stress, il sera préférable d'utiliser des exercices de respiration profonde en veillant bien à avoir des expirations 2 fois plus longues que l'inspiration.

Cela permettra d'apaiser le système nerveux et d'AUGMENTER votre concentration en CO2 (à l'opposé d'un exercice d'hyperventilation).

Pour conclure, le Yoga dispose de très nombreux outils magnifiques si vous savez QUOI pratiquer et COMMENT, sinon le Yoga Pranayama peut se transformer en outil destructeur.

Il conviendra donc de vous rapprocher d'une personne expérimentée qui sera vous guider à la perfection.

Sinon, formez-vous à des exercices simples et puissants, comme la Respiration Intermittente, qui ne présente aucun danger.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Bâillement excessif et manque d’air : quelles solutions ?

Bronchite chronique obstructive : quel traitement naturel ?