Comment bien respirer et pousser pendant l’accouchement ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

La dernière phase de l'accouchement consiste à l'expulsion du bébé.

C'est à cette étape que la mère doit pousser pour aider son enfant à sortir.

Pour faciliter cette étape, le contrôle du souffle de la maman s'avère très important.

Comment bien respirer et pousser pendant l'accouchement

Cependant, beaucoup de femmes ne sont pas préparées à cela, même si elles suivent des cours donnés par des gynécologues, loin d'être des spécialistes du souffle.

Il est donc important de se renseigner sur les techniques appropriées avant le jour J.

Bien respirer pour accoucher sans douleur

La respiration permet d'oxygéner vos muscles, d'atténuer la douleur et d'aider l'enfant à sortir le jour de la libération.

Si vous voulez accoucher sans douleur, alors la respiration est la solution parfaite !

Pour un accouchement facile et sans douleur, il existe deux techniques de respiration principales pour y arriver.

La respiration profonde

Cette méthode vous permettra de vous détendre aussi bien mentalement que physiquement.

C'est à elle qu'on doit l'expression "bouche molle, col mou" qui rappelle à la femme enceinte de se relâcher complètement.

Vous pouvez commencer quand vous sentez venir la première contraction en procédant comme suit :

  • Prenez une inspiration profonde (dans le ventre) de 4 secondes en gonflant votre abdomen (sans forcer).
  • Expulsez l'air par une expiration de 8 secondes par la bouche, soit le double de votre inspiration. Vos lèvres doivent être complètement molles de manière à vibrer entre elles à la sortie de l'air. Pour cela, vous devez les relâcher le plus possible. N'hésitez pas à émettre un son à cette étape si cela peut vous calmer (OOOOoooo).
  • Répétez le même exercice plusieurs fois durant toute la contraction. Vous pouvez aussi le continuer après pour un regain d'énergie et de souffle en attendant les prochaines.

Une astuce pour garder tout votre calme durant tout le processus est de compter les secondes avec vos doigts en respirant.

Vous pouvez aussi avoir des pensées positives afin de détourner votre attention de la douleur et vider votre esprit au maximum.

Le secret avec cette technique de respiration profonde est de pousser uniquement sur l'expiration.

Ne faites pas la même erreur que toutes les femmes enceintes qui inspirent, BLOQUENT leur souffle et poussent.

C'est une très mauvaise façon de faire et vous risquez de bloquer l'accouchement plutôt que de le faciliter.

Le faux sifflement

Cette technique de souffle consiste à prendre une bonne quantité d'air, toujours dans le ventre, pour l'expulser tout doucement.

Elle est efficace lorsque vous vous apprêtez à pousser, tout en laissant le temps à vos muscles de s'étirer un peu.

Elle tire son nom de la forme de lèvres que font les mamans comme si elles voulaient siffler.

Certains appellent cette technique "bouche en cœur".

Il faut noter que l'expiration se fait lentement comme si on soufflait sur une chandelle sans vouloir éteindre sa flamme.

Lorsque vous pratiquez cette forme de respiration lors de l'accouchement, il faut donc expirer le plus lentement possible et le plus longuement possible.

Il est conseillé de se détendre pour permettre au bébé de suivre sa trajectoire normalement.

Il n'est pas nécessaire de se crisper ou de retenir le souffle comme on le voit à la télé.

Cette rétention du souffle augmentera la pression sur le périnée qui en subit déjà beaucoup.

Les exercices de respiration à éviter pour accoucher ?

La respiration est très utile lors de l'accouchement et permet à ce qu'il se passe en douceur.

Le secret est vraiment d'allonger son expiration, c'est la sortie du souffle qui coïncide avec la sortie du bébé...

Cependant, elle n'est pas la seule clé pour y arriver.

Il faut aussi savoir pousser quand il le faut afin de faciliter le processus.

Pour cela, il faut combiner cette action avec les techniques que vous avez apprises.

Maintenant, j'aimerais vous parler de deux techniques de poussée qu'il faut EVITER lors de l'accouchement.

La poussée à inspiration coupée

Comme l'indique son nom, elle consiste à exercer la pression tout en interrompant la respiration.

Pour le faire, il faut prendre une grande inspiration lorsque vous sentez la contraction.

Ensuite, retenez votre souffle tout en bloquant l'air dans vos poumons.

Utilisez cette pression pour pousser le bébé vers bas comme pour expulser la selle en gardant votre bouche fermée.

Lorsqu'on vous dit d'arrêter de pousser, ouvrez votre bouche pour expirer.

Employez la technique de respiration profonde comme décrite plus haut pour relâcher les muscles.

À une nouvelle contraction, refaites la même chose jusqu'à la fin.

Il faut noter que cette méthode s'utilise généralement en cas d'urgence.

Mais l'urgence est banalisée à tous les accouchements, c'est à dire qu'on préfère enseigner cette technique aux femmes enceintes, plutôt que leur apprendre à pousser sur l'expiration.

La poussée en hyperventilation

Certaines femmes paniquent pendant leur accouchement et commencez à pousser en hyperventilant, avec des inspirations et des expirations saccadées.

Elles oublient complètement la technique de base de la respiration profonde.

Dans ce cas, la sage-femme ou le gynécologue obstétricien devra tout faire pour calmer la femme enceinte pour qu'elle reprenne sa poussée tranquillement et une respiration profonde.

En conclusion

N'oubliez jamais, le secret est de pousser sur l'expiration.

Pour cela, vous devez inspirer suffisamment d'air en respirant par le diaphragme, c'est à dire en ayant l'impression de gonfler votre ventre, puis il s'agit d'allonger votre souffle tout en poussant le bébé vers la sortie.

Rapprochez vous dans tous les cas d'une sage femme qui devrait maîtriser ces techniques de respiration pour un accouchement sans douleur, ni péridurale.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Comment augmenter sa saturation en oxygène ?

Comment bien respirer pour dormir rapidement ?