Pourquoi respirer par le nez en yoga ?

Auteur: Loris Vitry (Thérapeute holistique et coach en respiration)

Avertissement: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les bienfaits de la respiration. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Technique de Respiration Intermittente
Découvrez la technique de respiration la plus efficace pour vous régénérer rapidement après une période de stress et de fatigue intense.

En yoga, l'enseignant invite généralement ses élèves, en particulier les nouveaux à prendre conscience de leur souffle.

L'accent est surtout mis sur la respiration par le nez, ce qui place le pratiquant dans une qualité d'attention.

Si cette pratique, encore appelée le pranayama, constitue un pilier du yoga, quelles en sont les vraies raisons ?

On en parle.

Pourquoi respirer par le nez en yoga

Comprendre le pranayama pour mieux appréhender ses avantages

Le pranayama signifie le contrôle ou la maîtrise du souffle.

En yoga, l'air qui circule dans le corps passe par différents canaux subtils et physiques appelés nâdîs.

Parmi ces nâdîs, il y en a 3 principaux qui sont essentiels d'autant plus qu'ils contribuent à l'équilibre de la respiration.

Il s'agit d'Ida, de Pingala et de Shushumna.

C'est un équilibrage à la fois énergétique et physique.

Symbolisant l'éveil de Kundalini, le Shushuma est au centre du corps (colonne vertébrale) tandis que les deux autres canaux s'acheminent jusqu'aux narines.

Explicitement, le Shushumna longe toute la colonne vertébrale depuis le sommet du crâne jusqu'à l'anus.

Il s'agit du canal central où l'énergie activée est plus vitale et dense.

Quant à Ida, il part de l'extrême droite de la colonne vertébrale et s'arrête dans la narine droite.

L'air qui circule dans ce canal est "frais" (nature froide yin).

Contrairement à Ida, le Pingala part de l'extrême gauche de la colonne vertébrale et s'achève dans la narine gauche.

L'air qui y circule est "chaud" (nature chaude yang).

Les avantages de la respiration par le nez en yoga

Les bénéfices de la respiration par le nez en yoga sont de divers ordres.

Les bienfaits sur le corps

En yoga, comme de manière générale, le fait de respirer par le nez plutôt que par la bouche favorise une meilleure oxydation de votre sang.

L'avantage : augmentation de la circulation sanguine vers le cœur et le poumon.

Par ailleurs, la respiration nasale favorise la circulation dans les vaisseaux sanguins situés au niveau des narines en plus de tout le système respiratoire.

En dehors de ces points positifs, la respiration par le nez permet non seulement de réchauffer l'air, mais également de l'humidifier avant de le filtrer.

Cela a pour effet de faciliter l'échange 02/CO2.

En outre, elle contribue à l'irrigation du cerveau tout en stimulant le système nerveux.

Certains pratiquants du yoga attestent que la respiration par le nez permet d'éliminer des toxines et favorise l'optimisation de certaines fonctions vitales.

Enfin, il convient de souligner que la respiration par le nez permet d'activer les trois nâdîs principaux en yoga (Ida, Pingala et Shushumna).

Les bienfaits sur l'esprit

Il est évident qu'une bonne respiration nasale diminue considérablement le niveau de stress.

Dans le même temps, elle augmente aussi bien votre capacité de concentration que celle d'analyse.

Certains initiés au yoga diront même que la respiration par le nez augmente le degré de motivation.

De par la grande amplitude qu'elle favorise dans les poumons, la respiration nasale crée de l'espace dans votre cage thoracique.

De ce fait, elle contribue à la réduction de la tension artérielle.

De plus, elle peut amoindrir le sentiment d'oppression que vous pouvez ressentir surtout pendant une période d'agitation mentale et physique.

La pratique de la respiration nasale en yoga

Maintenant que vous avez une idée des bienfaits de la respiration nasale en yoga, voyons à quoi elle ressemble en pratique.

Pour vous entraîner à bien respirer par le nez en yoga, vous devez logiquement vous installer à un endroit calme. 

Après que vous vous êtes installé, le dos droit, placez vos mains sur vos genoux en maintenant les paumes ouvertes vers le haut.

En laissant tomber vos épaules vers le sol.

Après cela, fermez vos yeux et essayez de relâcher les tensions de votre corps.

En gardant cette position, inspirez profondément pendant 6 secondes environ en gardant la bouche fermée.

Ensuite, retenez cette inspiration pendant une seule seconde.

En maintenant votre bouche toujours fermée, expirez en produisant dans la gorge le son « Hum » dans la gorge pendant 12 secondes environ.

Veillez toujours à ce que l'expiration soit plus longue que l'inspiration.

En réalité, cela a pour effet d'apaiser le système nerveux.

Reprenez l'exercice au moins 5 fois sur place à raison d'une ou deux fois par jour.

Idéalement, il est recommandé de le faire le matin juste après le réveil ou au coucher.

Voici brièvement les bienfaits de la respiration par le nez en Yoga.

Ce que l'on retient, c'est qu'elle permet non seulement de réguler notre système respiratoire, mais également notre système nerveux.

La respiration buccale indique un stress

Mais la raison première d'une respiration nasale au yoga et dans la vie quotidienne est que la respiration par la bouche est considérée comme une respiration de stress.

En effet, observez bien les personnes en panique, stressées et angoissées, elles respirent toutes par la bouche.

Basculer dans une respiration nasale vous permet de stopper le stress rapidement.

La Respiration Intermittente Consciente
Voici l'exercice de souffle le plus efficace à faire tous les jours si vous voulez vous éveiller spirituellement.

Lisez aussi:

Pourquoi respirer dans un sac en papier ou un ballon ?

Pourquoi respire t-on moins bien en altitude ?